bannervilnius2S
bannervilnius1

Détails des lots

Lot 1 : Gestion et pilotage du projet

  • Créer une dynamique de travail entre les acteurs clefs du projet en prenant en compte les orientations communes prises par l’UE, leur contextes spécifiques et en s’appuyant sur les expériences de chaque partenaire ainsi que sur les travaux de recherche dans le domaine ;
  • Repérer et faire partager les bonnes pratiques permettant de gérer et de piloter le projet dans le contexte d’adaptabilité et l’employabilité ;
  • Assurer que la gestion globale de ce projet soit un élément essentiel de la démarche de management de projet dans un contexte de qualité.
  • Constituer des groupes de travail suivants :
    • groupe principal de pilotage du projet
    • groupe scientifique
    • groupe formateurs
    • groupe pédagogique
    • groupe « ressources » (animateurs de séminaires, experts…)
    • groupe logistique (responsables de budget, assistance…)
    • Nommer des responsables des groupes ;
  • Pour chaque groupe :
    • définir les objectifs d’action en partant des objectifs généraux du projet ;
    • Capitaliser l’expérience de la restitution des travaux des groupes de travail.
  • Chaque groupe de travail définit la méthodologie des travaux qu’il va mener pour atteindre les Objectifs attribués :
    • travail collectif sous forme de réunions ; (Pilotage : 5 réunions)
    • travail individuel.
    • séminaires avec une démarche active et participative.
  • Assistance et appui fournis par le groupe principal de pilotage.

Lot 2 : Qualité et évaluation du projet

  • Evaluer les résultats de chaque étape du projet, la production de chaque groupe de travail aussi bien sur son aspect quantitatif que qualitatif ;
  • Repérer et analyser comment la production de chaque groupe correspond aux résultats prévus dans le projet ;
  • Identifier les résultats et les informations à diffuser et à traiter lors du colloque international de la fin du projet ;
  • Définir la qualité des travaux par rapport à la grille des critères qualité du plan d’action.
  • Définir la progression des travaux par rapport au plan d’action ;
  • Elaborer la grille des critères qualité ;
  • Apporter des corrections nécessaires dans des projets de travaux des groupes de travail ;
  • Elaborer le rapport intermédiaire et final à partir des grilles des critères qualité d’information recueillie et de produits créés.
  • Groupes de travail co-animés par les experts internes et externes.
    • Evaluation interne. La démarche utilisée repose sur l’analyse de la qualité des produits du projet permettant de faire une auto-évaluation des outils. Les séances de travail sont animées avec une démarche participative et elles sont toutes évaluées à l’aide de l’outil d’évaluation ;
    • Evaluation externe. La démarche utilisée repose sur l’analyse que le public-cible, les membres des goupes de travail, les conseillers font de ce qu’ils ont vécu et ensuite sur les échanges avec les autres et les éclairages des experts lors des séminaires qui sont organisés sous forme d’exposés, de tables rondes et d’ateliers.
  • Management du projet IDEAL pour la qualité correspond au phasage des actions.
    • Un évaluateur externe sera chargé d’effectuer l’évaluation des effets externes, il portera en particulier un avis sur les indicateurs, leur construction et leur alimentation. L’évaluateur assistera aux réunions du groupe de pilotage et fournira un rapport intermédiaire en mai 2012 puis un rapport final

Lot 3 : Etat de l’art

  • Analyser le processus de VAE dans chaque institution partenaire
    • Etudier le cadre légal, l’organisation et la structure mises en place dans les institutions universitaires des pays partenaires, les méthodologies adoptées (VAP, VAE…), les éventuels processus qualité, …
    • Identifier les pistes de développement souhaitées par chaque partenaire dans le cadre du présent projet et en tenant compte de son contexte (cadre légal, existence de pénuries d’enseignants, etc.)
    • Etudier l’efficience des dispositifs mis en place de manière générale en termes de
      • réussite des cursus de formation après passage par la VAE (dans le cas d’une VAP, en comparaison avec la cohorte globale),
      • réinsertion professionnelle après la formation,
    • Etudier la correspondance entre les dispositifs existants dans chaque institution partenaire et les attentes des candidats enseignants VAE et des « employeurs » des enseignants.
  • Identifier les pénuries d’enseignants : analyser les pénuries existantes dans l’ensemble des pays dont les partenaires sont issus, en fonction des disciplines et en tenant compte des spécificités des systèmes éducatifs en s’appuyant sur les études européennes existantes
  • Etudier l’offre de formation existante destinée aux enseignants au sein des universités partenaires
    • Analyser l’offre de formations initiale et continue existante dans chaque institution partenaire,
    • Analyser les pistes permettant une plus grande cohérence de l’offre au niveau de chaque institution partenaire,
    • Analyser les pistes permettant une meilleure reconnaissance mutuelle des formations continues destinées aux enseignants entre les pays dont les partenaires sont issus en vue de favoriser la mobilité des enseignants au niveau européen,
    • Etudier les possibilités d’articulations entre processus VAE et formations continues dans chaque institution partenaire en tenant compte du contexte (cadre légal)
  • Synthétiser & établir des recommandations destinées aux partenaires et à la Commission.

Lot 4 : Transfert de la méthodologie VAE

  • Familiariser tous les groupes de travail avec la méthodologie française de VAE ;
    • Partager, adapter, actualiser et mettre à niveau le concept méthodologique de la validation des acquis de l’expérience en apprentissage non formel et informel dans des pays partenaires ;
    • Valider, légitimer et s’approprier de sa démarche méthodologique de VAE ;
    • Mesurer l’impact de la méthodologie transférée et adaptée sur les acteurs du projet.
    • Valider les outils produits sur un public-cible dans chaque pays.
    • Créer un instrument d’auto-répérage des compétences acquises en apprentissage non formel et informel ;
  • Dans cette phase il s’agit de réaliser le transfert de la méthodologie de la VAE :
    • La notion de transfert ne sera pas à sens unique, puisque le partenaire « donateur » français bénéficiera du transfert pour valider, enrichir et modifier sa méthodologie de départ en vue de la développer sur de nouveaux métiers ;
    • Les résultats du projet entraîneront des modifications structurelles de l’offre de formation, de la reconnaissance des parcours ou des acquis de l’expérience.
  • Ce travail d’analyse permet la conception du cadre méthodologique bien adapté aux besoins de chaque pays partenaire et l’expérimentation de la VAE sur un public-cible.

Lot 5 : Assurance qualité

  • Evaluer des outils de VAE destinés à identifier, à évaluer et à valider les compétences acquises en apprentissage non formel et informel et produits dans chaque pays partenaire ;
  • Repérer des défauts éventuels, analyser des commentaires des experts et faire des corrections nécessaires des outils expérimentés ;
  • Préparer le colloque international pour la dissémination des résultats du projet.

Il s’agit de:

  • Evaluer la méthodologie et les outils de la VAE faits par des experts pédagogiques locaux;
  • Evaluer la méthodologie et les outils de la VAE faits par des experts pédagogiques des institutions partenaires ;
  • Evaluer les outils de la dissémination des résultats du projet par tous les partenaires du projet;
  • Evaluer les outils de la VAE élaborés par des partenaires sociaux locaux.

Pour l’évaluation interne, la démarche utilisée repose sur l’évaluation de la qualité des outils de la VAE faits par des experts pédagogiques locaux permettant de faire une auto-évaluation des outils de son travail ;

Pour l’évaluation externe. La démarche utilisée repose sur l’évaluation de la qualité des outils de VAE faits par des experts pédagogiques des institutions partenaires et par des partenaires sociaux (employeurs éventuels du public-cible, représentants de Chambre de Commerce et d’Industrie, des syndicats professionnels, etc.).

Lot 6 : Conception des cursus

  • Décliner les référentiels de formations universitaires initiales en compétences ;
  • Etablir des référentiels de compétences « enseignement » de la formation et des référentiels de compétences du métier d’enseignants dans la filière de formation choisie ;
  • Identifier ou concevoir des modules de formation continue destinés aux publics-cibles visés à long terme ;
  • Adapter les modules actuels;
  • Créer de nouveaux modules;
  • Adapter ou mettre en place des nouveaux dispositifs d’accompagnement (tutorat) à la réalisation des parcours.
  • Concevoir un référentiel des compétences de formation universitaire initiale pour le métier du groupe-cible ;
  • Identifier et concevoir des modules de formation adaptés aux publics FC/FI;
  • Généraliser le montage à d’autres formations destinées au même groupe cible (les enseignants en pénurie).
  • Séances de travail en groupes alternées avec des périodes de travail individuel ;
  • Séances de travail sont animées par l’animateur responsable du groupe avec une démarche participative ;
  • Le soutien de ce travail se fait par la participation active d’un expert extérieur.

Lot 7 : Exploitation des résultats

Il s’agit de:

  • Exploiter et expérimenter les produits du projet ;
  • Proposer la méthodologie de VAE au du public-cible et accompagner les candidats dans la constitution de leurs dossiers (portfolio) des compétences à valider;
  • Organiser des séminaires d’information à destination du public-cible sur la constitution du dossier à présenter au Jury de la VAE;
  • Mettre en place un accompagnement et des consultations individuelles ou collectives du public-cible.
  • Organiser des séances de travail en groupes alternées avec des périodes de travail individuel ;
  • Animer des séances de travail par les conseillers de VAE avec une démarche participative.

Lot 8 : Dissémination des résultats

  • Proposer un plan de dissémination des résultats du projet IDEAL ; – Valider les résultats du projet ;
  • Diffuser et partager des savoirs acquis et des résultats produits dans le cadre du projet IDEAL ;
  • Assurer une meilleure qualité de la diffusion des résultats du projet en intégrant dès le départ des acteurs clefs extérieurs ;
  • Echanger de bonnes pratiques en matière de VAE, analyser des transferts de méthodologie possibles au sein des pays partenaires;
  • Collaboration avec les partenaires sociaux et les entreprises en vue d’élargir le recrutement d’ARE pour les filières critiques.
  • Intégrer les modules adaptés et nouvellement créés dans les programmes de formation initiale et de formation continue ;
  • Faire étendre le projet à d’autres filières de formation d’enseignants;
  • Exploiter les résultats du projet en vue de pallier la pénurie d’enseignants qui aura un impact sociétal majeur;
  • Echanger avec les autres acteurs du projet et les scientifiques des autres pays lors des séminaires et des colloques internationaux et notamment lors des conférences EUCEN ;
  • Publier des articles dans la presse scientifique internationale; dans les revues de vulgarisation;
  • Les experts de VAE des différents pays partenaires développeront de nouveaux savoirs grâce au fait de travailler ensemble.
  • Les réseaux de communication interne :
    • la diffusion et le partage des savoirs ;
    • la construction d’un savoir nouveau
  • Les réseaux de communication externe :
    • la diffusion IDEAL mettra les résultats et synthèses de ces travaux sur un site internet accessible à tous.
    • des séminaires avec participation des partenaires sociaux (candidats à la VAE, représentants du Ministère de l’Education et des sciences, employeurs) ;
    • articles dans la presse locale, etc.